D’après Michel Munger, pour Argent, les résultats financiers qui sont sortis hier et ce matin ne devraient pas passer inaperçus car les PDG de deux géants américains, Google (GOOG) et General Electric (GE), ont prédit que le pire de la crise est déjà passé.

Planète terre écrasé planète terre

En effet, en plus de surpasser les attentes, le conglomérat industriel et le géant de la recherche sur le Web ont fait état de signes encourageants pour l’économie.

Chez Google, le PDG Eric Schmidt dit que «s’il y a beaucoup d’incertitude à propos du rythme de la reprise, nous croyons que le pire de la récession est derrière nous et maintenant confiants d’investir massivement dans notre avenir.»

À preuve, souligne son entreprise, la cadence d’embauche a récemment été augmentée à Mountain View.

De plus, les données fondamentales récentes de la compagnie sont positives, Google servant de baromètre fiable pour prendre le pouls du marché publicitaire.

Pendant le troisième trimestre, le nombre de clics payants a crû de 4% comparativement au trimestre précédent et de 14% par rapport à la même période en 2008. Le prix payé par clic a aussi progressé de 5% du deuxième au troisième trimestre cette année.

Du côté de GE, le grand patron Jeffrey Immelt souligne que le bras financier GE Capital se remet de la crise. Des signes de stabilisation sont aussi palpables dans toutes les divisions après des compressions.

«Nous avons navigué avec succès à travers la crise financière et nous préparons GE Capital pour qu’elle soit une franchise plus petite et mieux concentrée», explique-t-il.

Même les profits du diffuseur NBC Universal ont augmenté malgré une baisse de revenus de 20%.

De tels propos ne sont probablement pas le signal d’une forte reprise mais ils peuvent porter à davantage d’optimisme qu’au début de l’année.

Publié par Hugo Neveu dans Actualité, Investissement | Pas de commentaire

  • Abonnement à l’infolettre