J’ai reçu ce matin un article fort intéressant de Mr Robert Lachance, Directeur – Investissement et retraite chez Groupe Cloutier. Le voici en version intégral.

lunettes-de-soleil-carrera-champion-fluo-hsp-rose

Dernièrement, la Banque TD dévoilait les résultats d’un sondage pancanadien réalisé, à la fin de nombre 2011, par la firme Environics Research.

Ce sondage nous apprend qu’une forte proportion de Québécois veut prendre sa retraite à l’âge de 61 ans.  En soit, c’est un objectif louable.  Où le bas blesse c’est que 57 % d’entre eux possèdent moins de 50 000 $ dans leur REER.  Pire, 76 % reconnaissent que leur actif REER est inférieur à 100 000 $.

Voit-on la vie à la retraite en rose ou à travers des lunettes roses ?  Faisons un petit calcul en supposant que notre futur retraité n’a pas accès à un régime de retraite avec son employeur comme près de 2 travailleurs sur 3.  Supposons aussi que notre individu gagne le salaire moyen canadien, soit environ 50 000 $.  En planification financière, on préconise que pour maintenir son style de vie nous aurons besoin de 75 % de notre revenu durant notre vie active.  Ainsi, pour le salarié moyen celui-ci aura besoin d’un revenu annuel de 37 500 $(avant impôt).   Dès sa retraite, il pourra compter sur la RRQ mais il devra attendre pour recevoir sa Sécurité de vieillesse  l’âge de 65 ans, c’est un manque à gagner d’environ 6 000 $ par année pendant 4 ans.  Aussi il faut prévoir l’inflation, disons 2 %, l’âge de son dernier respire, 85 ans et finalement le rendement de ses actifs, soyons généreux 5 %.

Maintenant que nos hypothèses de travail sont connues, que nous donne la calculatrice… (roulement de tambour).  Au moment de prendre sa retraite notre joyeux retraité devrait avoir (environ) 400 000 $ dans ses REER.  Oups!!!

Le tout est confirmé indirectement par Statistique Canada qui publiait dernièrement les données sur les contributions REER 2010.  Saviez-vous que les canadiens ont investi seulement 34 milliards dans leur REER en 2010? Saviez-vous que les contribuables ont des droits de cotisation inutilisés qui s’élèvent à la fin 2010 à 665 Milliards!

Toujours en 2010, il y avait à peu près 23 millions de personnes éligibles à faire des contributions REER mais moins de 6 millions se sont prévalues de cette possibilité pour une contribution médiane de 2 790 $.  Dans le but d’illustrer un peu plus, supposons que vous investissez  ce montant (2 790 $) pendant 30 ans à 5 %, vous aurez accumulé 195 000 $.  On est encore loin de la retraite dorée.

Certains me diront : « il y a des personnes qui bénéficient d’un fonds de pension et n’ont pas beaucoup d’avantage à contribuer à leur REER ».  Juste mais sur les 17 millions qui ont pas contribué à leur REER en 2010 seulement 3 millions pouvaient compter sur un fonds de pension avec leur employeur.  Ça nous laisse environ 14 millions de contribuables sans fonds de pension…Oups !!!

Ce pourrait-il qu’il y ait un décalage entre ce que les travailleurs veulent et la réalité.  Malheureusement, les chiffres sont clairs nous aurons des joyeux naufragés à la retraite.

Que faire ?

C’est mon rôle de faire en sorte que votre vie soit en rose….

Publié par Hugo Neveu dans Actualité

Émettre un commentaire

  • Abonnement à l’infolettre