Pile de monnaie chambranlante

C’est du moins ce qu’estime le Fonds monétaire internationale. (FMI)

En effet, selon un article paru par la Presse Canadienne, difusé sur Argent, l’économiste principal du FMI, Olivier Blanchard, affirme que les gouvernements ont bien agi en augmentant leurs dépenses pour contrer la pire récession à frapper depuis la Deuxième Guerre mondiale.

Il prévient toutefois que ces interventions auront un coût, et qu’une hausse des impôts dans pratiquement tous les pays est inévitable.

M. Blanchard estime que la récession qui a débuté l’an dernier est essentiellement terminée, tout en ajoutant qu’elle a laissé des cicatrices profondes qui prendront des années à guérir. La croissance sera positive mais modeste dans une majorité de pays au cours des prochaines années, croit-il.

Et dans plusieurs pays, le potentiel de l’économie ne rejoindra pas les niveaux atteints avant la récession.

La FMI estime par ailleurs qu’un nouvel équilibre entre les pays est nécessaire, ce qui se traduirait notamment par une augmentation des importations aux Etats-Unis et en Chine.

Le ministre canadien des Finances, Jim Flaherty, a déjà déclaré qu’il n’aura pas besoin d’augmenter les impôts pour compenser les 47G$ en mesures de relance annoncées pour les deux prochaines années.

Peut-on se fier à Mr Flaherty?

Publié par Hugo Neveu dans Actualité, Divers, Investissement

Émettre un commentaire

  • Abonnement à l’infolettre