Oct. 23, 2009

Il est, semble-t-il, très difficile d’épargner pour le commun des mortel. À l’heure actuelle, le crédit est beaucoup plus à la mode que l’épargne. Ou cela nous mènera-t-il? Qu’est-ce que l’avenir économique nous réserve alors que l’on dépense plus que ce que l’on gagne?Mr Tirelire

Quel que soit leur âge, leur tranche d’imposition ou leur région de résidence, les Canadiens peinent à épargner, révèle un sondage mené pour le compte de RBC Banque Royale.

Voici quelques données de l’étude :

  • Le tiers des Canadiens épargnent moins qu’avant, alors qu’un seul Canadien sur cinq (19 %) réussit à mettre davantage d’argent de côté.
  • 70 % des Canadiens éprouvent des difficultés à atteindre leurs objectifs d’épargne.
  • Les deux tiers estiment difficile d’établir une discipline d’épargne et près de six Canadiens sur dix (59 %) trouvent ardu de suivre leur plan d’épargne.
  • Les Albertains (28 %), de même que les jeunes Canadiens âgés de 18 à 34 ans (24 %), sont les plus nombreux à avoir accéléré leur programme d’épargne.

Par contre, quand il s’agit de dépenser, les consommateurs savent de quoi il retourne. En effet, 63 % des participants trouvent facile de faire le suivi de leurs dépenses mensuelles.

À l’attention des personnes qui ont de la misère à économiser, RBC Banque Royale formule quatre conseils simples à suivre :

1. Se payer d’abord en premier. À chaque paie, il faut mettre de côté pour soi-même un certain montant d’argent.

2. Avoir un plan d’épargne. Un plan détaillé comportant des objectifs financiers (comme se payer des vacances) stimule l’épargne, même quand le contexte est difficile.

3. Acquérir l’habitude d’épargner. Par exemple, à chaque paie on peut faire virer automatiquement un certain montant dans un compte d’épargne. Le consommateur en vient à «oublier» qu’il épargne.

4. Bien connaître bien ses habitudes de consommation. Les petits achats, comme le café et les repas pris à l’extérieur de la maison, finissent par coûter cher. En effectuant un suivi de ces dépenses, on voit où passe son argent. Une mesure en apparence anodine, par exemple acheter un café de moins par jour, pourrait rapporter gros à long terme. Même un petit montant peut fructifier avec le temps.

Alors si vous désirez des conseils et/ou de l’information sur les différents véhicules d’épargne disponible, n’hésitez pas à me contacter ou à compléter le formulaire en ligne en cliquant sur l’onglet devenir client.

Publié par Hugo Neveu dans Actualité, Investissement

Émettre un commentaire

  • Abonnement à l’infolettre